Depuis quelque temps, je vois trainez ce petit pot violet absolument partout: Revues de blog, vidéos youtube, posts Instagram. Bref, j’ai l’impression d’être la seule à être passée à côté du phénomène Take The Day Off. J’étais donc ultra impatiente de pouvoir tester ce baume démaquillant, qui fait couler autant d’encre! 

Take The Day Off au banc d’essai 

Take the day off

Aborder le démaquillage différemment 

Cela fait déjà plusieurs mois que j’ai délaissé le traditionnel combo eau micellaire+ démaquillant biphasé, pour me tourner vers de nouvelles formes de démaquillant un peu plus respectueuses de ma peau sensible. Huiles de coco, Huiles démaquillantes, laits démaquillants… seule le baume manquait à l’appel! 

Take the day off

Au niveau du packaging, pas de surprises, avec Clinique on reste dans le classique. Simple mais néanmoins coloré, 125 ml de produit sont contenus dans un joli petit pot violet (vous noterez la rime, s’il vous plaît)

Coté utilisation c’est un baume solide qui se transforme en huile une fois appliquez sur la peau sous l’effet de légers mouvements circulaires. En termes de texture, c’est assez proche de l’huile de coco, solide puis huileux au contact de la peau. Attention, huileux ne veut pas dire gras! On parle ici de l’aspect du produit, car bien au contraire, il ne laisse en aucun cas un fini gras sur le visage (#GoodPoint). 

Take the day off Take the day off

Une fois appliqué sur une peau sèche, il suffit donc de masser le produit du bout des doigts pour chauffer la matière. Elle se transforme alors en une huile fluide et satinée. Par des mouvements circulaires, vous retirez ainsi tout le maquillage présent sur le visage, même le waterproof. En effet, que ce soit pour le teint ou pour les yeux, tout y passe! Une fois que votre peau est totalement propre, il ne vous reste plus qu’à rincer votre visage à l’eau claire. 

Une bonne alternative pour les peaux sensibles 

En étant sans parfum, le produit est extrêmement respectueux de tous les types de peaux (et yeux!). Il n’est absolument pas agressif et le démaquillage devient un vrai moment de détente. L’utilisation d’un démaquillant sous forme de baume a complètement changé ma conception du démaquillage. Alors qu’avant je me contentais de retirer tout mon maquillage, je profite aujourd’hui des bienfaits de la texture. Ainsi, je masse ma peau délicatement pour détendre un peu mes traits avant de rincer et d’appliquer mes soins de nuit.

Take the day off

Et puis, parlons un peu de l’économie de coton! Parce que j’ai fait le calcul, et à raison de 3 cotons par démaquillage par jours, on gaspillerait environ 1100 disques de cotons par an … Alors pour la planète (et accessoirement mon porte monnaie) il n’y a pas de petites économies. 

Infos: Le baume démaquillant Take The Day Off  est dispo sur le site de Clinique à 30 euros, 125 ml. À l’heure ou je rédige cet article, un format découverte à 8 euros, 15 ml, en édition limité est également dispo. 

Quel type de produits démaquillant préférez vous? Avez vous déjà testé le baume Take The Day Off

 

Vous pourriez aimer

6 comments

Répondre

En effet ce démaquillant à l’air génial!

Répondre

🙂

Répondre

Coucou Alix,
moi aussi depuis que je l’ai essayé, je ne m’en passe plus 🙂

Bisous

Répondre

C’est vrai qu’il est top 🙂 Bisous bella!

Répondre

Ce baume me fait de l’oeil depuis quelques temps déjà, tu m’a convaincue je vais l’essayer 🙂

Répondre

Top! Tu me diras ce que tu en as pensé 🙂

Laisser un commentaire