La cure Fresh Pressed de Clinique: Grosse déception

La cure à la vitamine C c’est la tendance soin de ce début 2018. Beaucoup de marques ont sorti ce type de produit en l’espace de quelques semaines. Il faut dire qu’après les fêtes, quand il pleut 28 jours sur 30 et que le soleil se couche à 15H, un petit shot de vitamine C, ça ne fait de mal. J’ai choisi de tester le produit qui faisait le plus de buzz dans le beauty game: La cure Fresh Pressed, signée Clinique. 

Fresh Pressed de Clinique

fresh pressed

Une cure de vitamine C

Fresh Pressed kesako? Et bien, c’est tout simplement une cure d’une semaine dopée à la vitamine C pour retrouver un teint on fleek, éclairci, rajeuni, bref….. La tête de Beyoncé après être passée entre les mains de son maquilleur.

Sur le papier, l’idée est canon puisque la vitamine C est un puissant actif anti-âge et donc, a fortiori, régénérant. Pour schématiser un peu, la vitamine C c’est comme un gros bouclier pour protéger ta peau de toutes les agressions extérieures: froid, pollution, alcool etc. Le petit souci c’est qu’un peu moins d’1/3 de la vitamine C absorbée par le corps, est dédiée à la peau. Histoire de rééquilibrer tout ça et d’apporter un peu de lumière à cette grise mine de février, Clinique a dégainé la cure Fresh Pressed. 

L’utilisation

Comme c’est une cure d’une semaine, le principe c’est de l’utiliser…. pendant une semaine!

Et oui Sherlock.

Que ce soit pour le Fresh Pressed, ou pour n’importe quel produit qui contient le mot “cure”, si tu commences à l’utiliser 1 jours par ci et 2 jours par là, ce n’est même pas la peine de dépenser son argent puisque ça n’aura aucun effet signitficatif sur la peau. Pour profiter du produit il doit être utilisé à fond pendant une courte période pour redonner un coup de boost immédiat. 

fresh pressed

Rentrons dans le vif du sujet, la cure Fresh Pressed, comment ça marche? Niveau packaging on se retrouve avec une petite boite en carton contenant 2 types de produits

– 7 sachets de poudre rénovatrice nettoyante Vitamine C pure. 

– 1 booster quotidien vitamine C pure 10 %

Attention ! La vitamine C est particulièrement instable, donc le booster doit impérativement ne plus être utilisé au bout de 7 jours. De toutes façons, Clinique le martèle bien et puis la quantité de produit disponible correspond globalement à 1 semaine de cure. 

Concernant le rythme d’utilisation, le booster est à utiliser matin et soir; les sachets tous les matins

Etape 1: La poudre nettoyante

Le matin, sur une peau propre, on attaque par un petit sachet de poudre rénovatrice. Je ne suis pas du tout fan du délire “Do it Yourself” pour les cosmétique. Pas de bol… C’est le principe. Il faut verser le contenu du tube dans la main humide, rajouter un petit peu d’eau et émulsionner le tout pour obtenir une sorte de mousse. 

fresh pressed

Je vous l’annonce d’emblée… c’est une galère. Si jamais le robinet a un tout petit peu trop de pression, c’est mort, la poudre est complètement noyée ou déborde de la main. 

La quantité d’eau à verser est vraiment infime. Il en faut juste assez pour que la poudre se transforme en mousse. Puis, il suffit d’émulsionner entre ses mains et de masser l’ensemble du visage en faisant très attention à ne pas se rapprocher des yeux. La vitamine C peut être un peu (beaucoup) agressive donc, pas la peine de s’en mettre dans l’oeil. 

fresh pressed

Une fois que l’on a bien appliqué la mousse sur le visage, il faut laisser poser une minute. Et là… c’est exactement la même sensation qu’un masque au blanc d’oeuf. En gros ça tire, même sur une minute!

60 secondes plus tard on rince le tout à l’eau avant d’attaquer la phase 2. 

Étape 2: Booster Quotidien Vitamine C Pure 10%

Celui-ci on l’applique 2 fois par jour avec la crème hydratante. On secoue bien le flacon, l‘occasion d’un petit twerk improvisé, et on mélange 2 gouttes dans le soin hydratant (crème, gelée, fluide… bref ton hydratant perso). 

Tout comme pour le soin de l’étape 1 on fait très attention a ne pas s’approcher des yeux. 

 J’insiste bien la dessus depuis le début de cet article, puisque même en ayant été vigilante, le produit est tellement agressif qu’il m’a littéralement brûlé le contour des yeux:

fresh pressed

Même si les zones concernées n’étaient pas directement en contact avec le booster, la remontée par capillarité à suffit à m’assécher complètement le contour des yeux. Seul remède… La biafine.

Oui, la biafine.

Au delà du contour des yeux, le booster m’a énormément sensibilisé la peau du visage. Une fois appliqué, je sentais ma peau piquer et brûler jusqu’à développer des plaques rouges. 

Le soir où je me suis transformée en homard, j’ai compris qu’il serait de bon ton d’arrêter les frais.

J’ai donc stoppé l’utilisation du booster le 3e jour, au milieu de la cure.

À partir de l’instant ou j’ai arrêté le booster, les sensations de picotement sur l’ensemble du visage ce sont apaisées. En revanche, ça a été très compliqué de retrouver un contour des yeux à peu près hydraté. 3 semaines plus tard je sens encore ma peau tirailler davantage qu’à l’accoutumé. 

Les effets sur la peau ?

fresh pressed

Bien que ma peau n’ait pas du tout aimé le test “Fresh Pressed”, il faut avouer qu’au moins j’avais les pores resserrés et le grain de peau affiné. Surtout au niveau des ailes du nez. Mais enfin, après 20 jours, j’en paye encore les conséquences. J’ai troqué la biafine pour une crème cicatrisante.

Et puis, pompom sur la Garonne, 24h après l’arrêt de la cure (poudre + booster) j’ai eu une petite poussée de boutons en réaction. 

Le tout bon combo

Niveau éclat, je n’ai pas vu d’amélioration. Bon, à la décharge de Clinique, j’ai le teint particulièrement terne en ce moment. Les acteurs de The Walking Dead à côté reviennent d’un mois au Maldives. 

Je n’ai vraiment pas apprécié l’expérience Fresh Pressed. Et pourtant, vous savez à quel point je voue un culte aux produits Clinique… Surtout pour le soin. N’ayant pas une peau particulièrement sensible, ni allergique, je vous le déconseille plus que vivement si vous êtes sujettes à ce type de souci.

Il y a quelques jours j’étais à un évent’ chez Dr Pierre Ricaux pour découvrir également leur booster à la vitamine C (2018, l’année du booster!). Pendant la présentation, il a bien été mentionné que, contrairement aux autres marques et produits concurrentiels, celui de Dr Pierre Ricaux était volontairement dosé à 5% en vitamine C pure. Soit 2 fois moins que le Fresh Pressed de Clinique, afin de respecter toutes les peaux. Je n’ai pas encore testé le produit en question m’a cela m’a permis de tirer ma petite conclusion:

Bien que je n’ai pas la peau plus sensible que la moyenne, le produit était certainement trop dosé en vitamine C pour moi

fresh pressed

On achète ou pas?

Sans surprise, je passe mon tour. Si vous voulez tester une cure “booster”, commencez peut être par une cure un peu moins dosée en vitamine C. Histoire de voir comment votre peau réagit. C’est un produit assez onéreux, et compte tenu des dégâts, c’est évident que je ne le rachèterai pas. 

Mais, il n’y a pas de vérité absolue! Si je n’ai pas aimé le Fresh Pressed ça ne veut en aucun cas dire qu’il ne correspondra pas à Paulette de Marseille, Hugo de Tourcoing ou Mélissa de Juan les pins. En revanche je pense quand même que si t’as la peu un chouilla sensible, il vaut mieux passer son chemin.

Infos utiles: La cure Fresh Pressed d’une semaine est dispo chez Sephora a 28,95 euros

Vous avez testé le produit? Qu’en pensez vous?

2 Commentaires

  1. 8 février 2018 / 22 h 11 min

    olàlà je suis trop déçue, j’adore les produits Clinique mais ça donne pas du tout envie de tester, surtout que j’ai la peau sensible ^^’ . Merci pour l’article

    • Alix
      10 février 2018 / 10 h 50 min

      Hello ma belle,
      Moi aussi, je suis dingue de la marque mais ça ne peut pas marcher à tous les coups haha 🙂
      Si tu as la peau sensible c’est évident qu’il vaut mieux passer son chemin !
      Bisous

Laisser un commentaire