Aujourd’hui on se pose, on prend cinq minutes, relax. J’aime l’idée de pouvoir échanger ses opinions autour d’un café, alors pourquoi ne pas le faire derrière son ordi avec sa tasse de thé? Perso, je suis une accro de Kusmi tea à la citronnelle! Bref on s’égare 🙂

Si on parlait un peu de la vision déformée de notre corps ? Tu le connais ce sentiment devant ta glace, gros nez, ventre trop mou, cuisses qui se touchent, et beaucoup d’autres points sensibles 🙂 . La comparaison que l’on fait de notre corps avec celui d’autrui est aujourd’hui l’une des principales sources de complexes. On cherche à ressembler à cette fille sur Instagram, et l’on perd de vue l’essentiel: être bien dans sa peau, c’est être soi avant tout.

La fausse quête du corps parfait

corps parfait

Une petite piqûre de rappel s’impose:

Ne vous fiez pas aux photos dans les magazines, ou encore sur Instagram car elle ne révèle qu’une part émergée de l’iceberg ! Si vous êtes sur les réseaux sociaux,  vous le savez; vous ne vous amusez pas à poster des photos dégradantes. Pour ma part, comme pour beaucoup d’autres certainement, je choisis ce que je veux montrer 🙂 Évidement j’éviterai de poster une photo en bikini juste après un déjeuner de famille qui a traîné jusqu’à 17 heures. D’ailleurs, petit aparté, ces déjeuners qui durent des heures c’est pas les pires du monde ?

Au delà de choisir des poses ou de situations valorisantes, n’oublions pas non plus que le monde de la photographie est dominé par le célèbre logiciel PHOTOSHOP largement utilisé dans les magazines. Et hop! Adieu le petit bourrelet. Pourtant, c’est mignon un petit bourrelet…

Tout ceci conditionne notre esprit pour lui donner l’image d’un « corps parfait ».

Or cela est une grossière erreur, chaque personne est différente. Son métabolisme, sa gestion du stress, sa façon  de se nourrir, sa morphologie, influent sur le corps et sur la perception de celui ci. De même, chacun a ses complexes, il peut s’agir des cuisses, du ventre, de bras trop mous… gardez à l’esprit que vous êtes la seule personne à autant focaliser sur ces derniers. Lorsque l’on vous regarde, personne ne fixera vos cuisses. Non, on visualise votre corps dans son ensemble. Or, si l’on est complexé par une partie de son corps, on aura tendance à ne regarder que celle ci dans la glace et à complètement omettre le reste de son corps et ses atouts.

 

corps parfait

 

Ne vous restreignez pas sur le plan alimentaire en fantasmant une silhouette que vous rêveriez d’atteindre.

Au contraire, soyez à l’écoute de votre corps et de vos besoins pour trouver ce qui vous correspond réellement. La clé du bonheur c’est l’équilibre. Une fois celui ci trouvé, vous ne porterez même plus attention aux corps des autres. Vous aurez enfin atteint votre idéal: celui d’être bien dans sa peau.

J’ai longtemps tenté de modeler ma silhouette pour ressembler à toutes ces filles dans les magazines, à coup de régimes restrictifs et de légumes vapeurs, j’ai finis par comprendre que cette quête du corps parfait était purement idéaliste. Alors j’ai adopté un mode de vie plus sain: pas de restrictions, pas d’excès, juste de l’équilibre. Manger sainement et en quantité, faire du sport voilà ce qui me correspond aujourd’hui. Prenez votre temps pour trouver quelle méthode vous correspond le mieux. Enfin, ayez toujours à l’esprit que l’image que vous avez de votre corps est intimement liée à l’estime que vous portez à votre personne.

Adoptez un mode de vie sain, telle est la clé de la réussite!

Je vous embrasse,

Alix

 

Vous pourriez aimer

18 comments

Répondre

Un bel article qui fait réflechir ma belle!

Répondre

merci ma belle 🙂

Répondre

J’aime beaucoup la facon dont tu présentes les choses 🙂 je suis complètement d’accord avec toi et je regrette que l’image de la femme soit si modelée par les réseaux sociaux et la presse
ps: j’adore tes photos insta 😉
Bisous, Edwina

Répondre

C’est adorable ! Merci beaucoup 🙂

Répondre

Entièrement d’accord avec toi : adopter un mode de vie sain et équilibré sans tomber dans les excès et les privations. Malheureusement le cheminement avant de s’accepter telle que l’on est, avec ses défauts, ses kilos en trop et ses bourrelets est parfois long…

Répondre

Je suis complètement d’accord..Cependant une fois l’harmonie trouvée, c’est le top 🙂

Répondre

Je suis complètement d’accord avec les commentaires précédents! Je suis un garcon et je ne comprends pas cet espèce d’engouement pour un physique sois disant parfait. On vous aime comme vous êtes

Répondre

C’est top de savoir que des garçons me lisent également! Merci de ton commentaire 🙂

Répondre

Kikou , les photos de tes articles sont très réussies
Je t’embrasse

Répondre

merci ma jolie!

Répondre

Ton article est très vraie et ca fait du bien de lire ce genre de choses <3

Répondre

Je suis tellement d’accord avec ce que tu dis. Si tout le monde pouvait avoir ce genre de discours, il n’y aurait pas tant de problèmes de complexes ou de « corps parfait » !

Répondre

Merci de ton gentil commentaire ma belle 🙂

Répondre

Tu as totalement raison de parler de ça, et j’espère que ton article saura toucher le plus de gens possible ! Malheureusement la société dans laquelle nous vivons n’aide pas vraiment comme tu l’as dit Photoshop est bien trop présent…
En tous cas super article et superbe blog !
Bisous à toi

Répondre

Merci pour ce très gentil commentaire ma belle, je t’embrasse!

Répondre

Je découvre ton blog et je suis épaté par ta façon d’écrire, la simplicité et la sincérité que tu y apportes. Tu donnes une vrai réflexion et l’envie de partager son opinion. C’est rare chez les blogueuses de ton âge. Au plaisir de te relire !

Répondre

Merci mille fois pour cet adorable message qui me touche énormément! Je suis heureuse que tu ai ressenti ce que j’ai souhaité transmettre à travers cet article 🙂 À très vite.

Répondre

J’ai toujours eu une mauvaise image de mon corps. Faut dire qu’avec une mère qui se déteste c’est pas facile de s’aimer soi-même. Puis mon chéri est arrivé. Les premières années (confession arrive) je ne me montrais jamais nue en plein jour ou pleine lumière. A force qu’il me dise et me montre qu’il me trouvais belle, sexy, séduisante, parfaite, etc, j’ai fini par changer peu à peu la manière de me voir. J’ai encore des moments aujourd’hui où je déteste qu’il entre dans la salle de bain pendant que je me change, où je me trouve grosse, moche, avec une mini-poitrine, etc. Mais ça ne dure jamais très longtemps parce qu’il est toujours là pour me rappeler à la manière dont lui me voit. Je suis quelqu’un qui déteste faire du sport pour faire du sport en plus, j’aime manger ce qui me plaît et le sport il faut que je le fasse sans m’en rendre compte (en marchant toute une journée pour visiter un endroit, en faisant des randonnées, etc).

Laisser un commentaire