Edit: Après avoir annoncé la sortie de cet article, j’ai reçu plusieurs témoignages. Aussi, je souhaite donc apporter quelques précisions en amont. J’évoque ici des faits et situations totalement subjectifs. Il s’agit de mon ressenti face à mes sentiments et au jugement d’autrui. Par ailleurs, j’ai une pensée particulière pour celles et ceux qui m’ont envoyé des messages évoquant leur situation familiale, souvent sans papa (puisque c’est le point clé ici). Vous avez mon respect infini, j’espère de tout coeur que vous avez grandi dans une famille aimante et que vous avez reçu tout l’amour dont vous aviez besoin pour être épanoui(e). Si ce n’est pas le cas, je vous souhaite de vous construire une vie d’adulte dans un environnement sain avec de l’amour, sous n’importe quelle forme. Je mesure la chance que j’ai de vivre au sein d’une famille soudée, avec des parents mariés depuis plus de 30 ans. 

 

Je parle rarement de papa sur insta, sur le blog ou sur Youtube. On m’a plusieurs fois demandé, non sans indiscrétion, si je voyais encore mon père… 1 mot me vient à l’esprit, l’ A-U-D-A-C-E, ou l’impolitesse, c’est au choix.

Mon papa est pudique, et puis je crois qu’il ne comprend pas très bien ce que je fais sur les réseaux. Alors bon, faire le clown dans des stories sur instagram, ou se mettre en avant, ce n’est pas son délire. Et puis, il travaille beaucoup. Il a des responsabilités et je comprends qu’il veuille rester loin de la légèreté et de la superficialité des réseaux. Un rôle à tenir, une image à conserver. Mon papa fait partie de mon jardin secret, de ce que j’ai toujours voulu préserver. Alors pourquoi j’écris un article dédié?

La famille est la valeur centrale que je souhaite diffuser au travers du contenu que je propose. L’importance d’être ensemble, de profiter de moments de partage et d’acceptation. Ce n’est pas le plus évident à partager sur les réseaux car il n’existe aucun modèle familial identique. Certains ont fait le choix, ou ce choix s’est imposé à eux, de devoir fuir un schéma familial toxique. Il est évidement que mes propos ne concernent pas ces personnes. Néanmoins, cela me rappelle à quel point j’ai la chance de vivre dans une famille aimante.

Tout n’est pas parfait. On se dispute, on se crie dessus parfois. Mais tout s’apaise. Toujours.

Enfin au sein de la famille en général car avec mon papa, c’est rare. Je n’ai d’ailleurs aucun souvenir d’une dispute entre nous deux. Ça a dû arriver, certes, mais je ne m’en souviens plus. Je n’ai jamais ressenti de colère à son égard. En revanche, à l’égard des autres oui. À l’égard de ceux qui ne comprennent pas, qui interprètent et qui blessent volontairement pas leur propos.

J’avais envie d’écrire à ce sujet pour répondre à certaines phrases que j’ai beaucoup trop entendues depuis que je suis petite :

« Mais lâche un peu ton père », « À 40 ans elle sera toujours chez vous »,  » Elle finira Tanguy »,

« Tu n’as plus 6 ans, tu peux te décoller de ton père ».

Certains d’entre vous qui lisent ces lignes ont peut être déjà eu cette sensation… Celle de paraître anormal(e) alors qu’on déborde d’amour. On me reproche d’aimer, de trop aimer mon père. Dans quel monde vit-on pour balancer ce genre d’absurdités à une gamine? De la part d’adultes qui plus est.

Moi, mon père, je l’aime du plus profond de mon coeur.

Mêmes réactions, mêmes défauts, mêmes qualités, même façon de réfléchir, d’interagir. Mêmes cheveux, gauchers tous les deux. Et évidement…. consommateurs de marrons glacés numéro 1 sur le marché français.

Alors ces petites phrases piquantes, lancées à l’aveuglette par des gens qui comptent pour la famille, quel est leur but? On est éduqué avec l’idée de ne pas se soucier du regard d’autrui, de vivre sa vie pour soi et pour soi uniquement. Seulement c’est quelque chose que je n’arrive absolument pas à faire. Chaque remarque, quelle soit positive ou non, me touche en plein coeur. Sur les réseaux, c’est mon point faible mais je ne m’en cache pas. Dans la vie, avec les « vrais gens », c’est pareil.

Je me suis construite avec l’idée que la relation avec mon père sera toujours jugée interprétée.

Je crois que c’est le « elle finira Tanguy » qui m’a fait vriller. Un pote de mon père, heureux de lâcher sa petite phrase. Pourquoi d’ailleurs? J’avais 17 ans. Le lundi suivant j’annonçais à mes parents que je voulais prendre mon indépendance, vivre seule. 5 ans plus tard, j’admets que ce que je pensais être une volonté profonde d’indépendance, n’était en réalité qu’une façon de montrer à ces personnes méprisantes qu’elles se trompaient. Que non, je quitterais le cocon familial avant mes 40 ans et que même, je le quitterais un peu plus tôt que la moyenne.

Plus tôt que leurs propres enfants à eux.

À 17 ans je n’avais pas cette lecture, avec le recul, je l’ai à présent. Alors j’ai pris mes clic et mes clac pour vivre ma vie de grande. Indépendante aux yeux des autres certes, mais bouffée de l’intérieur. Chaque visite de mes parents était un crève coeur, je refusais qu’ils viennent me voir car je ne supportais pas de les voir partir.

Et puis un jour, j’ai dit stop. Stop de faire semblant, stop de faire la meuf indépendante. J’ai besoin de ma famille, j’ai besoin de mon père. J’étais en train de gâcher des moments de vie pour la simple et bonne raison que plusieurs abrutis (pas envie de faire d’excuses hypocrites, si vous vous reconnaissez les amigos il fallait mesurer vos propos) se permettent de me trouver « trop proche » de mon père.

Au même moment, il y a 1 an et demi, un appart’ se libérait dans l’immeuble de mes parents. Ils habitent au 5e, je me suis installée au troisième. Meilleure décision de ma vie.

Tous les soirs, si je suis chez moi, je viens leur faire un petit bisou lorsqu’ils rentrent du travail. Parfois on dîne en famille avec ma soeur, qui a aussi pris son indépendance à 20 ans. On se retrouve tout les quatre, c’est cool. Mes parents ne sont vraiment pas intrusifs. Jamais ils ne se permettent de venir chez moi sans y avoir été invités. Ils savent pertinemment que je ne suis pas seule tout le temps et respectent parfaitement cela. Tant que je ne leur présente personne, ils ne cherchent pas à savoir qui je fréquente. Je suis assez secrète là dessus.

D’ailleurs, le fait d’être proche de sa famille, et particulièrement de son papa, n’est pas un frein aux relations amoureuses.

J’ai la sensation que c’est une idée reçue qui a la dent dure. Le coeur est extensible, les sentiments d’amour sont différents. Pourquoi alors le fait d’aimer son papa de tout son coeur ne serait pas compatible avec le développement d’une relation amoureuse saine? En tout cas, me concernant, ça n’a jamais été un obstacle.

Faire des câlins a son papa, lui dire je t’aime, être malheureuse de ne pas le voir plus de deux jours et le verbaliser. Le fameux triptyque qui déplaît passé douze ans et demi. Je me pose une réelle question, quelle est la date de péremption de cela? À partir de quel âge ce n’est plus socialement accepté de faire des câlins à son papa? Ceux qui instaurent une date butoir, c’est vous les tordus. Si vous êtes gênés par une démonstration d’affection d’un père et sa fille, remettez en cause votre conception de la paternité. Jusqu’au dernier souffle de mon papa je lui ferai des câlins, je le prendrai dans ses bras et je ne cesserai jamais de l’aimer ou de le montrer sous prétexte qu’à un certain âge « on ne doit plus se comporter comme une enfant ».

Je resterai la fille de mon père pour l’éternité, cet argument est donc irrecevable.

Vous pourriez aimer

30 comments

Répondre

Je me reconnais tellement dans ton article. Je suis clairement « la fille de mon père ». C’est le seul qui sait quoi me dire quand je vais mal, le seul qui arrive à me faire pleurer pour que j’aille mieux. On se comprend en un regard, ma mère dit même qu’on est « les mêmes ». Et ça fait parler, « c’est pas normal d’avoir une relation pareille à ton âge » « coupe le cordon » « t’es trop couvée ».

Alors merci ! Merci d’avoir mis des mots sur ce que je ressens pour mon papa ❤️

Répondre

Merci à toi ma belle ❤️ Passe de belles fêtes alors !

Répondre

Bel articule touchant et juste! Merci Alix. Ta famille soudée fait simplement chaud au cœur. Vis une belle vie entourée de tes parents bien aimés !
P.s. : tu écris magnifiquement bien ! ☺️

Répondre

Oh merci ma belle Marie ❤️❤️ Ca me touche beaucoup !

Répondre

Merci pour ce très bel article Alix ! Je suis moi-même proche de mon père et ma mère vis à vis ce que j’ai vécu durant l’enfance (j’ai été gravement malade). Beaucoup de personnes ne comprennent pas, mais je m’en fou pour rester polie, je veux profiter d’eux autant que je le peux, à la maison, en vacances, peu importe ! On m’a souvent dit d’essayer de ne pas tenir tant à eux … car une fois qu’ils seront partis ce sera dur. Justement, je veux profiter de ce temps autant que je le peux. On est très pudique chez nous, on ne dit pas facilement « je t’aime » mais parfois les gestes et les regards valent mille mots.
Tu vois (enfin non mais c’est une façon de parlé ) j’ai les larmes aux yeux en lisant ton article et en écrivant ces quelques mots.

L’avis des autres on s’en fou, les personnes toxiques il faut les éloigner, c’est d’ailleurs ce que j’ai toujours + ou – fait, mais il faut parfois refaire un tri haha !

Passe de très belles fêtes de Noël avec ta famille ma belle

Répondre

Tu as bien raison ma biche, profites en à fond ❤️❤️ Gros bisous!

Répondre

Bonsoir Alix 🙂

Tu as écrit un très bel article et je suis certaine que ton père doit être très touché par cet article. Comme toi j’ai la chance d’avoir une famille soudée. Je suis proche de ma mère et de mon père et on m’a souvent dit que j’étais bien la fille de mon père. Et j’ai envie de dire heureusement ^^.

Bonne soirée et passes de bonnes fêtes de fin d’année !

PS : #teamgroussecte

Répondre

Coucou ma belle Ambre, merci du fond du coeur et belles fêtes à toi aussi !
Bisous beauté

Répondre

Quel bel article !!!
Je lis très rarement les articles de blog, mais celui-ci je l’attendais ! Wahou !!!
Tu m’en as mis la larme à l’œil. J’ai eu beaucoup de différent avec mon papa, car nous sommes deux caractères fort, et après des heures de discussions, on a su apprendre à se parler, et aujourd’hui, j’aime cette relation si proche avec lui, parler de tout, rire ensemble et oui, se câliner aussi ! J’ai 24 ans et j’ose en public aller embrasser mon papa sur le front, ou lui dire que je l’aime et même le prendre dans mes bras !
Merci Alix, merci d’être toi, et de toujours avoir les mots juste !
Félicitations pour cet article ❤️

Répondre

Coucou ma belle Mathilde! Que tes mots me touchent et me font plaisir ! Merci du fond du cœur, sincèrement ❤️❤️

Répondre

Très belle article dans lequel je me retrouve mais pour différentes raisons… J’aime mes deux parents énormément. Mais mon papa est celui qui m’a élevé car papa au foyer et en plus je suis fille unique. Alors les réflexions sur mon papa j’en ai eu car un papa au foyer il y a 30ans ça fait des vagues à l’ecole. Bref, j’ai décidé de partir à 23ans, à la fin de mes études pour faire un stage dans la ville de mon Homme (Angers alors que j’habitais en région parisienne) et ça a été très difficile pour tout le monde. Aujourd’hui depuis 2012 je suis sur Angers, j’ai une maison mais le plus difficile c’est de ne pas voir mes parents (qui en plus atteignent désormais les 70ans).
Alors c’est effectivement un crève cœur de les voir partir ou sur le quai de la gare après un week-end en famille… Ils cherchent une maison près de chez nous mais avec la distance c’est toujours compliqué… j’espere Vraiment les voir venir dans ma campagne avant qu’ils ne vieillissent trop… c’est mon seul « rêve » de petite fille devenue grande…

Répondre

Oh je te le souhaite ma belle! En tout cas tu es vraiment courageuse ❤️

Répondre

Cet article est très beau je me suis quelque peu reconnu en tout mes parents sont ensemble depuis perpette apres ils ne sont pas mariés mais cest un détail. Jai du mal a comprendre le fait quon ne puisse pas être proche de ses parents selon certaines personnes je veux dire ce sont des personnes qui te donne la vie t’élève et sont le centre de ton monde toute ton enfance. Oui la relation avec des parents cest très différente pour chacun mais ça me semble parfaitement normal et assez étrange que cette relation soit obliger de changer avec le temps… très bon article (comme d’habitude en fait)

Répondre

Merci bichette ! Et oui… je n’ai pas trop compris ces réflexions non plus et c’est chouette de voir quelqu’un qui pense comme çela aussi ❤️❤️

Répondre

Ton article est juste magnifique ! Tu as totalement le droit d’exprimer l’amour que tu ressens pour ton papa, les gens ne mesurent pas toujours leurs propos, ils parlent sans réfléchir quitte, à souvent, blesser les autres. Votre relation est superbe et tu fais bien de la protéger, pleins de bisous!

Répondre

C’est trop gentil ❤️ Pleins de bisous et belles fêtes!

Répondre

Que ton article est beau ! J’en ai les larmes aux yeux ! Je rentre chez moi après avoir passé une heure avec mon père. Travaillant beaucoup, je n’ai malheureusement pas la chance de le voir durant longtemps mais je profite de chaque instant pour le prendre dans mes bras, pour lui que je l’aime de tout mon cœur ! Je suis la fille de mon père et j’en suis fière

Répondre

Oh merci Valou ❤️ Vive nos papas!

Répondre

Moi aussi je suis une fifille à son papounet… on se ressemble énormément, ce dont je suis fière. A 35 ans je continue de le câliner, même si je le vois peu. Je n’ai pas envie de passer à côté d’émotions et de moments forts, et de me retrouver un jour pétrie de regrets comme dans la chanson de Céline Dion! Et puis tu sais, les gens critiquent toujours tout: si tu étais distante et peu proche de ton père, ça les défriserait tout pareil!

Répondre

Coucou! Effectivement, tu as mille fois raison <3

Répondre

Je me retrouve un peu dans ton article, moi aussi je suis où j’étais plutôt très fusionnel avec mon papa. Depuis petite j’ai toujours voulu aller avec lui en tracteur , au jardin , pour la corvée de bois ect. Je lui ressemble comme deux gouttes d’eau et on a tous les deux les dents du bonheur. Mais malheureusement notre relations c’est briser pour une histoire et à l’heure d’aujourd’hui on se reparle mais plus rien n’est comme avant quelque chose est cassé entre nous a mon plus grand regret. Mais nous sommes tellement fiers l’un et l’autre que c’est pas forcément facile de ce dire ce que l’on ressent. Mais que je l’aime mon papa. Enfin merci beaucoup pour ton article il est vraiment beau. Je me suis donc permise de raconter un peu mon histoire. Gros bisous et continue tu est vrai un exemple toi et ta famille ça fais chaud au cœur de vous voir si souder vraiment bravo ♥️

Répondre

Merci ma belle, je suis très touchée que tu aies pris le temps d’écrire un peu sur ton histoire. je souhaite de tout coeur que tu arrives à retrouver une relation fusionnelle avec ton papa.
Des bisous beauté ❤️

Répondre

Je te comprends tellement ! J’ai été élevée seulement par mon père, pendant longtemps ça n’a été que lui et moi et forcément on a une relation hyper fusionnelle ça ne nous empêche pourtant pas de mener notre vie comme on l’entend !

Je suis partie à 21 ans du nid … Pour emménager dans le quartier d’à côté Impossible de partir loin de lui ou de mes grand parents !
Par contre nous on n’est pas du tout tactile (c’est de famille) et on se dit rarement que l’on s’aime mais c’est tellement évident !

Dès qu’il m’arrive un truc il est toujours la première personne que j’appelle !

Et bizarrement quand je décide de bouger une semaine avec lui dans un autre pays histoire de partager des souvenirs ça étonne, alors que quand une fille part avec sa mère bizarrement là ça passe ! Je vois pas trop la différence

Et puis il faut que les gens comprennent que nous avons chacun nos histoires de vie aussi et parfois celles-ci rapprochent encore plus les membres d’une famille… Comme le fait que mon père se soit retrouvé tout seul à s’occuper de moi lorsque j’étais toute petite par exemple, ça soude !

Bref, fille à papa pour toujours !

Répondre

Ton petit papa est ton petit héros visiblement <3 C'est beau à voir! Prends soin de lui

Répondre

Alix, tu sais quand j’allais chercher mon Clovis en dernière section de maternelle, je prenais encore mon bébé dans mes bras. Et un jour le maitre m’a dit devant tout les parents, vous devriez couper le cordon !!!!!! Mon coeur à fait boom, comment peut on dire ça à une maman qui fait un câlin à son fils de 5 ans??? Personne ne me l’empêchera.
Mes enfants ont 20-18 et 13 ans et les câlins sont encore illimités.
Du même que j’ai une relation très fusionnelle avec mon papa et je peux te dire ma chérie, je l’aime tellement que je pourrais en mourir. Aujourd’hui j’ai bientôt 42 ans et mon papa m’embrasse encore comme une petite fille, me prends encore dans ses bras comme une petite fille et ça vaut de l’or. L’amour d’un père à une fille est tellement fort que les gens ou proches peuvent en être jaloux…qu’importe, aime le, aimez vous ma chérie.
Ton article m’émeut tellement…
Love

celinetoutsimplement

Répondre

Oh ma Céline, que ton message me fait plaisir <3 Mon dieu mais comment le maitre a pu dire un truc pareil... ça me dépasse !
Bref c'est trop cool que tes enfants aient une maman jeune en plus!
Gros bisous ❤️

Répondre

Je n’ai pas la chance d’avoir cette relation avec mon père, il est toxique pour moi. Mais tellement heureuse de voir d’autres personnes avoir ce genre de relation ! Gros cœur sur toi et ton papa ❤️

Répondre

Coucou Mélanie,
Merci du fond du coeur. J’espère sincèrement que tu arrives à te construire le plus sereinement possible.
Je t’embrasse fort ❤️

Répondre

Ton article est magnifique ! Je suis très proche de mon père et j’ai parfois entendu ces mêmes remarques totalement déplacées. Tu as bien raison dans ton discours et je me sens moins seule dans cette situation 🙂 merci !

Répondre

C’est merveilleux de dire aux gens qu’on les aime et qu’ils nous manquent, et de pouvoir être proche de ceux qu’on aime, et en particuliers avec ses parents… Merci pour ce joli témoignage, chacun aime comme il veut et tu as bien raison de le faire comme tu l’entends … Il faut profiter de tous les instants et les vivre pleinement !
Gros bisous d’une fille à son père et à sa mère qui vit loin des siens et qui voudrait pouvoir encore pouvoir faire comme toi le plus souvent possible ♥️♥️♥️

Laisser un commentaire