Il y a quelques jours, j’ai publié la partie 1 de cet article: Rhinoplastie réparatrice VS Esthétique, remboursement, mon expérience en préopératoire.. BREF, je vous explique tout ici! Je vous conseille de commencer par la partie 1 histoire de ne pas être trop perdue dans les lignes qui vont suivre. C’est parti pour la deuxième et dernière partie de cet article sur la rhinoplastie: L’opération du nez? La douleur? Les soins post opératoires? Je vous dis tout!

Petite précision, pour ceux qui auraient volontairement skippé la première partie, il s’agit dans mon cas de 2 chirurgies RÉPARATRICES et non Esthétiques, elles ont donc été prises en charge par la sécu. 

Rhinoplastie: Épisode 2

nez

On s’en était arrêté où déjà? Ah oui, juste avant d’entrer au bloc:

« Un petit décontractant avalé plus tard, je me retrouve déjà à moitié endormie avant d’avoir été anesthésiée. 

8H pétante, c’est l’heure! …  « 

Le bloc

Dans la salle d’opération, c’est pas la grosse chaleur… clairement! Bon, en même temps la fraîcheur sera de courte durée puisque l’anesthésiste intervient quasiment immédiatement.

A chaque fois j’ai eu la chance d’y être super bien accueillie: Les infirmières, le chirurgien, l’anesthésiste, tout le monde à toujours été adorable et surtout RASSURANT. L’anesthésiste est le premier à rentrer en scène. Pour chacune des opérations mon chirurgien préconisait des anesthésies générales

Pour cela, une petite piqûre dans le bras et en 10 secondes tu dors profondément. Même moins de dix secondes d’ailleurs, la dernière chose dont je me souvienne c’est le chirurgien penché sur moi qui compte de 1 à …7. Il faut croire que j’ai « l’anesthésie rapide ». Au niveau de la douleur, c’est équivalent à un vaccin.

Et puis c’est parti pour 1h à 1H30 d’intervention en moyenne (selon le boulot qu’il y a à faire). Bon, comme j’ai vraiment souhaité écrire cet article sous forme de « témoignage », je n’ai pas de souvenirs de cette partie.

Logique. Et d’ailleurs, il vaut mieux. 

Dans mon cas, les 2 opérations ont été réalisées via incision endonasale (cicatrice dissimulée à l’intérieur du nez). Pas de cicatrices apparentes donc, et ça c’est plutôt un bon point! Sachez toutes fois qu’il est également possible de réaliser une incision à la base du nez pour les déviations plus complexes (incision par voie externe). 

Après que le chirurgien ait fait tout son boulot à l’intérieur de mon nez, il y place 1 attelle sur le dessus et 2 « mèches » (c’est le terme que l’on utilise dans le jargon) à l’intérieur pour éviter les saignements. Ce n’est ni plus ni moins que 2 énormes contons enfoncés dans les narines pendant 48H minimum.

J’ai l’impression d’être dans Greys Anatomy quand j’écris ça. Sauf que j’ai regardé sur google pour connaitre les termes exacts. 

Le réveil

La salle de réveil c’est le moment que j’ai détestée pour la première opération et redoutée pour la seconde.

Il faut dire que lors de la première intervention j’avais eu une très mauvaise expérience. 

Il y’a un petit détail que l’on avait oublié de me mentionner: L’intubation. Et l’intubation kesako? C’est tout simplement le fait d’introduire une sonde dans la gorge afin d’assurer la respiration pendant l’intervention. Son introduction a lieu juste avant le début de l’opération quand tu es complètement anesthésié donc CE N’EST ABSOLUMENT PAS DOULOUREUX (d’ailleurs, on ne s’en rend pas compte puisque l’on dort à poings fermés).

La sonde est alors retirée en salle de réveil, quand tu reviens doucement à toi. Et c’est à ce moment précis que la première fois ne s’est pas déroulée comme prévue. En me réveillant j’étais encore shootée et absolument incapable de dire ou j’étais, en sentant la sonde dans ma gorge j’ai paniqué et tiré dessus. Une infirmière est venue immédiatement pour me la retirer correctement…. sauf qu’en bonne grosse brutasse, je me suis éraflée l’intérieur de la gorge. 

Comme j’avais ce très mauvais souvenir pour la première opération, j’avais vraiment insisté au près de l’anesthésiste pour négocier que la sonde soit retirée rapidement après la seconde opération. Finalement je me suis quand même réveillée encore sondée mais je n’ai pas du tout eu la même réaction que la première fois. Au lieu de paniquer, j’ai tout simplement levé la main pour que l’infirmière vienne me retirer DOUCEMENT la sonde. C’est passé comme une lettre à la poste. 

Ambulatoire ou hospitalisation? 

Pour chacune des opérations j’ai subi des interventions en ambulatoire, avec une sortie le jour même. L’hospitalisation de 24h ou 48h est totalement dépendante de votre état, de la réaction (ou non) à l’anesthésie et de pas mal de données plus générales. 

J’ai eu de la chance, à chaque fois ma maman était près de moi toute la journée à l’hopital! Une fois remontée dans la chambre, c’est une sensation assez curieuse de somnolence.

Petit conseil, n’essayez pas de lutter contre le someil pour montrer absolument que vous êtes apte à rentrer chez vous immédiatement. Ca ne sert à rien, puisqu’on ne vous laissera pas sortir avant 6 bonnes heures minimum.

Donc, tu prends gentiment la compote et les petites biscottes et tu fais une grosse sieste. 

Les premières heures dans la chambre c’est aussi la découverte des sensations qui vont accompagner ton quotidien pendant les prochains jours. Par sensation j’entends bien sur… impossibilité de respirer avec le nez. C’est plutôt logique puisque tu as 2 énormes mèches de cotons enfoncées dans les narines. Donc, comme pour un très gros rhume, il faut respirer avec la bouche. 

nez

N’ayant eu aucun souci de « récupération » après les deux opérations j’ai pu rentrer chez moi aux alentours de 16h/17H. Petit point important: Vous ne pouvez pas rentrer seul. Que ce soit à pieds, en voiture, en taxi, à poney, il faut vous faire ramener. 

Les premiers jours post-opératoire

Bon… encore une fois, si je vous dis que c’était une partie de plaisir, ce serait mentir. Mais, ce n’est pas aussi « terrible » que ce que j’ai pu lire. À mon sens, c’est « désagréable ». Pas douloureux. Juste un peu pénible. Évidement si tu te prends une porte vitrée alors que tu viens te faire opérer ce serait peut être légèrement compliqué, mais tant que personne ne te touche le nez c’est tout à fait supportable. 

Les 2 premières nuits sont un peu difficiles car les mèches empêchent vraiment de respirer par le nez. 

J’ai très vite gonflé…. beaucoup gonflé. À tel point que je n’ai pas pu ouvrir les yeux pendant une journée. Assez paradoxalement, bien que ce soit très impressionnant, je n’avais absolument pas mal. Niveau couleur, je suis passée par tous les stades : Du bleu, du jaune, du vert… Un petit arc en ciel.

Je vous mets une photo histoire que vous puissiez juger de cette belle palette colorée! 

Huda beauty n’a qu’a bien se tenir, on a jamais vu un aussi beau smockey violet/Jaune/Vert.

La pharmacie, deviendra ton QG

Il va quand même falloir ingurgiter quelques dolipranes pour éviter de se retrouver avec un barre dans la tête. Normalement, l’ordonnance de tout ce qu’il faut se procurer est délivrée avant le jour de l’opération histoire de ne pas avoir à courir les pharmacies encore shootée par l’anesthésie. En plus des médicaments censés apaiser un peu la douleur, on te préscrit des compresses et un genre de sérum physiologique pour nettoyer le nez

En effet, les mèches sont retirées 2 jours (à peu près selon les médecins) après l’opération. Pendant ce laps de temps, la seule chose à faire est de changer la compresse, sous les narines régulièrement. Ca saigne un peu mais rien de dramatique. 

Le sérum physiologique sera utile après le retrait des mèches car il faudra se nettoyer le nez super régulièrement à partir de ce moment là. 

Le retrait de mèches

Deux jours après l’opération, petite visite de contrôle et retrait des mèches. Pour le coup, même le chirurgien m’avait dit que ça n’allait pas forcément être un super moment à passer. Et bien…. franchement …. je n’ai pas trouvé ça si terrible. Ok, c’est un peu désagréable car on te retire une sorte de tampon enfoncé jusqu’au bout de la narine, mais ce n’est rien à coté du bonheur de pour respirer par le nez à nouveau. La manipulation dure 20 secondes à tout casser

Il ne faut pas être étonné, on saigne quand les mèches sont retirées. C’est tout à fait normal! Hop, on garde l’atelle encore une bonne semaine et on remet la petite compresse sous le nez. Roule ma poule c’est reparti pour 7/8 jours.

Dans la plupart des cas, un arrêt de travail accompagne la suite d’une rhinoplastie. J’en ai eu un de 10 jours dans lequel il était stipulé que je devais vraiment rester chez moi, ne surtout pas prendre les transports et ne rien faire. 

…. 2 jours plus tard j’étais à la radio… avec une voix de canard et un physique effrayant certes. 

Ce n’est pas forcément un exemple à suivre, mais si je le mentionne ici c’est tout simplement pour vous rassurer sur la douleur post-opératoire. J’étais plus fatiguée qu’endolorie. En revanche, si vous faites la rebelle à braver l’arrêt de travail, il faut vraiment (vraiment) faire attention. Le nez n’est absolument pas consolidé, le moindre coup serait irréversible. Donc c’est peut être l’occasion de rester tranquille pour profiter des dernières series netflix avec un pot de glace. 

Suite et fin

Les soins

Après le retrait des mèches, il se passe un phénomène particulièrement glamour que j’avais pas du tout anticipé: LES CROUTES.  

C’est probablement la partie la moins sexy de l’histoire, mais tout le monde passe par là, alors il faut en parler. Comme mentionné quelques lignes plus tôt, aucune des cicatrices n’étaient apparentes. Sauf que ce n’est pas un numéro de magie… tout ce qui ne se passe pas à l’extérieur se retrouve forcement à l’intérieur.

Pendant près de deux semaines tu dois passer ton temps à te nettoyer l’intérieur du nez avec ce fameux sérum philologique pour ramollir les croutes

J’en reviens pas d’avoir écrit ça sur mon blog…

Pas de panique, au fur et à mesure du temps elles vont disparaitre pour te laisser un nez NICKEL CHROME. Disons que c’est le désagrément majeur qui intervient après le retrait des mèches. Enfin, il faut continuer à changer régulièrement la compresse sous le nez, jusqu’à ce qu’il arrête complètement de saigner.

Au niveau de la nourriture, on m’avait conseillé de privilégier les aliments « mous ». Bien que ce ne soit pas obligatoire, j’ai vraiment eu tendance à me tourner vers ce type d’alimentation. Au moins la première semaine. D’ailleurs en parlant de nourriture, la sensation est très particulière. Comme tu passes globalement une semaine sans pouvoir respirer avec le nez, il faut mettre au point des techniques de respiration pour manger ET respirer.

La technique de survie du : « Je mange une bouchée en apnée, je respire, je mange une bouchée en apnée, je respire….. » marche plutôt bien. 

Deuxième point concernant la nourriture:  Comme lorsque tu es très enrhumé tu ne ressens absolument aucun gout dans la bouche. J’avoue que ça m’a un peu perturbée au début. La sensation s’est dissipée au bout d’une semaine, dans mon cas. 

Bye Bye l’atelle

10 jours plus tard, c’est le jour-J. Rendez-vous avec le chirurgien pour retirer l’attelle et découvrir ce nouveau nez… réparé! S’il est encore très gonflé c’est tout à fait normal. Le nez n’aura sa forme définitive qu’1 an après l’opération. Donc pas de stress, si tu ressembles à monsieur patate:

CA VA DÉGONFLER.

Le nez reste encore très sensible pendant plusieurs semaines. Même plusieurs mois à mon sens. D’ailleurs 1 an et demi après, j’ai encore souvent peur de me refaire mal. Dès que quelque chose m’effraie mon premier réflexe et de protéger mon nez. Néanmoins, aujourd’hui je ne ressens plus aucune sensibilité sur le nez. Je ne le sens plus « fragile » comme cela pouvait être encore le cas il y a un peu moins d’un an. 

Je crois que je vous ai tout dit! L’opération et la période post-opératoire ne sont pas du tout une expérience « douloureuse »… Juste désagréable et un peu contraignante. Même si les réactions (gonflements, couleurs, etc.) peuvent être impressionnantes visuellement, cela ne veut absolument pas dire qu’elles font souffrir.  

nez

Je vous l’écrivais dans l’article précédent, mais il est de bon ton de le rappeler ici: SI VOUS VOUS CASSEZ LE NEZ, ALLEZ CONSULTER IMMÉDIATEMENT. Sinon, la fracture sera difficilement réductible et vous vous retrouverez avec une bosse ou un nez tordu que vous n’aviez pas à l’origine #LesBonsConseilsDeLaMèreGrousset 

N’hésitez pas à poser des questions en commentaires je serai ravie d’y répondre! 

Vous pourriez aimer

15 comments

Répondre

Super article, comme d’hab. Et quelle histoire . Ce bleu

Répondre

Haha meciii! T’as vu un peu 🙂 Championne du smockey sans palette!

Répondre

Moi qui voulait me refaire le nez par question d’esthétique, finalement je vais renoncer !
Honnêtement, ce genre d’articles devraient être plus mis en avant.
Merci pour cette expérience si on peut dire.
Et ce smokey je pense que ça a du être vraiment impressionnant quand tu te réveilles et que tu vois ça le matin 😮

Répondre

Hello ma belle!
Merci pour ton gentil message 🙂 et pour ton nez….. je le trouve canon moi! Après c’est vrai que les complexes sont souvent très personnels 🙂
Une opération n’est jamais bénine, si tu arrives à t’accepter c’est top ♡

Répondre

Whouuuaaaa c’est fou de devoir attendre au moins un an pour un résultat final ! Heureusement que c’est derrière toi maintenant car bon même si c’est une opération « basique » qui se fait tous les jours, ça doit pas être drôle !

Répondre

Bonjour Alix, c’est un super article qui me rassure aussi je me suis faite opérer aujourd’hui et il est vrai que je redoute vraiment le moment du retrait des mèches … Tu n’as vraiment pas eu mal ?

Répondre

Coucou Tiffany,
L’opération s’est bien passée? Je te promets que je n’ai pas eu mal. C’est un petit peu désagréable mais c’est tout 🙂 J’avais lu tout un tas de trucs super négatifs et franchement… ça passe en 15 secondes et c’est vraiment rien!
Tu verras, je suis certaine que tu viendras me redire ici que finalement ce n’était pas si terrible..
Je pense bien à toi!
Bisous♡

Répondre

Bonjour Alix, je me suis faite opérée il y a une semaine, retrait du plâtre ce matin et la c’est un peu le drame, disons que je ne me reconnais pas… Je suis encore très marquée mais surtout mon nez est énorme de haut en bas et de gauche à droite, je me demande si je vais redevenir comme avant ou pas enfin plus fin car le je le cache pour sortir, là ce n’est plus du tout moi…
MERCI pour ton témoignage et ton expérience, c’est super d’avoir des articles comme ça !

Répondre

Hello Marion,
Je suis absolument désolée, je n’avais pas vu passer ton commentaire. J’espère que tu as dégonflé? Dans mes souvenirs suis restée très gonflée pendant au moins 2/3 semaines. Ne panique pas, le résultat final sera visible après plusieurs mois 🙂
Tiens moi au courant ma belle!

Répondre

Coucou ma belle, ça y est j’ai ENFIN sauté le pas, opérée le 17 avril dernier… Tu vas beaucoup rigoler mais ton histoire de sonde d’intubation en salle de réveil m’a faite cogité et du coup le jour J j’ai insisté auprès de l’infirmière pour bien me la retirer au moment de mon réveil car j’avais la phobie de m’étouffer avec et de tirer de force dessus (OUI OUI c’est bizarre je te l’accorde). Aujourd’hui tout va bien, tout s’est bien passé, je voulais te remercier pour tes précieux conseils et ton expérience ça fait du bien. Ca m’a bien aidé et préparé avant cette décision ! Je n’ai pas eu de beau smooky par contre, simplement des gonflements… Par contre j’ai passé mon temps à vomir du sang avant le retrait des mèches (HYPER GLAM) et je n’ai pas réussi à avaler la moindre nourriture… La nuit à la clinique a été la plus horrible de ma vie, mais dès que tu rentres chez toi tout de suite ça va mieux, je pense que c’est psychologique xD Et si c’était à refaire, je le referai sans hésitation !
En tout cas MERCI mille fois ma belle pour tes précieux conseils ! Belle continuation sur le blog #love

Répondre

Hello ma belle,
Que ton message me fait plaisir! Tu as passé le plus dur maintenant c’est finiiiiiit 🙂
Bravo! En revanche…. pas cool du tout pour les mèches, ma pauvre!
Gros bisous (à toi et on nez ♡)

Répondre

Bonjour Alix
Voilà j’ai sauté le pas et je me suis fait opérer. J’ai fait uniquement la pointe du nez. Est-ce que toi aussi tu as manger de la glace pour soulager les douleurs?
Je repense à l’intubation, je crois que pour moi ils ont eu du mal à la retirer. J’avais très très mal à la gorge au réveil.
Au bout de combien de temps tu pouvais de nouveau te moucher comme avant ?
En tout cas je remarque que j’en suis devenu impatiente. Au réveil j’ai demander un miroir et je n’arrete pas de surveiller mon nez. Vite qu’il dégonfle pour refaire des selfies AhAhAhahAh
En tout cas merci de ton partage. Ça nous rassure un peu ^^

Répondre

Coucou ! Moi ça fait 13 jours que j ai été opèré et de face ce n est pas jolie, mon nez est très large dur et endolori… Je le cache aussi avec des strips pour sortir psychologiquement on y est pas encore ! C’est vrai qu on se pose pleins de questions .. Et si l os ne desenfle pas… Breffffff pas facile encore !

Répondre

Bonjour alix,

j’ai une rhinoseptoplastie au mois d’aout et je suis un peu inquiète!! en fait, j’ai le même cas que toi: 2 fractures qui m’ont causé une déviation de la cloison nasale, gène respiratoire unilatérale et une bosse 🙁
je voudrais savoir combien de temps il t’a fallu pour le dégonflement après opération?

Répondre

Hello ma belle,
j’ai vraiment vu le résultat définitif au bout d’un an 🙂
Belle soirée

Laisser un commentaire