Il y a bientôt un an, je déménageais de chez mes parents pour vivre seule et prendre mon indépendance. Appart pour moi, pas d’horaires à respecter, soirées à l’improviste … bref une vie d’étudiante lambda. Sauf qu’au fur et à mesure des mois, je me suis rendue compte de certaines petites galères venant ponctuer mon quotidien.

Les galères de ma vie solo

vivre seule

Je sais que vous aimez bien ce genre de petits articles, alors je trouve sympa d’en faire régulièrement! Je suis sûr qu’au moins une de ces situations vous est arrivée … enfin j’espère, ça me rassurerait d’ailleurs.

– Fermer une robe devient un véritable enfer. Ce message s’adresse aux fabricants de robes: J’AI LES BRAS TROP COURTS POUR Y ARRIVER TOUTE SEULE.

– Crier « y’a plus de papier » comme quand j’étais petite avant de me rendre compte, qu’à part mon chat, il n’y a pas grand monde pour venir à mon secours. 

– Ne pas pouvoir voler les collants de ma soeur dès que je file les miens. (PS: l’astuce du  vernis transparent pour réparer les collants est un fail.)

– Faire des pâtes pour 4 par habitude…donc….manger des pâtes 4 jours d’affilé. 

  – Oublier ses clés à l’intérieur… payer l’équivalent de 71 menus Maxi Best of au MacDo en serrurier. On peut aussi compter en rouge à lèvres… 28 rouges à lèvres Mac: Ça fait mal!

 

Par contre, on ne va pas se mentir, vivre seule comporte aussi beaucoup d’avantages, comme le simple fait de choisir de regarder Top chef puis Top Chef la Suite et finir par Top Chef que sont ils devenus? tous les mercredis.

Une de ces situations vous est elle déjà arrivée? Vous avez d’autres exemples de petites galères? 

Je pense que cet article mérite une suite tellement il y’ a de choses à dire! J’espère que cette petite liste vous aura fait sourire, si oui allez lire l’article je fais des choses bizarres 🙂

 

Vous pourriez aimer

35 comments

Répondre

Oh oui je connais pas mal de ces problèmes lol. Et ça c’est pas arrangé en étant plus étudiante, avec le taf de mon mari lol. Mais on devient beaucoup plus débrouillarde !

Répondre

Exactement!

Répondre

Ah ah tu me fais rire! c’est si vrai…

Répondre

C’est le principal alors 🙂

Répondre

Coucou Alix !

Ton article m’a bien fait rire, surtout les 28 rouges à lèvres MAC. Autant 71 menus McDo ne me parlaient pas, autant les MAC… ça fait un sacré budget (sans compter que si cela t’arrive à 00h31 – tout à fait par hasard… tu peux aussi compter la nuit d’hôtel, ou le débarquement à l’improviste chez une copine, « mais ouuuuvre » ^^ !

À bientôt,
Estelle
Some-place-called-home

Répondre

Hahaha je me suis bien reconnue dans ton commentaire x) Merci ma belle!

Répondre

Sympathique cet article !
Pour l’instant je suis encore chez ma maman mais je prends bientôt mon indépendance.. j’ai tout de même hâte.
Bisous ♥

Répondre

Yeah! Tu vas voir c’est un grand changement mais c’est vraiment génial 🙂

Répondre

Moi je vis en coloc depuis 1 an et demie déjà, et je n’ai toujours pas appris à me faire à manger en respectant des doses normales. Je mange donc toujours la même chose par tranche de 3 jours !
J’aime beaucoup ce genre d’article 🙂 !

Répondre

Haha merci ma belle <3

Répondre

Bon et bien si il y a que ça ça va xD. ! Je pensais que c’était des problèmes plus importants genre la solitude de se retrouver seule le soir ce qui pourrait jouer sur le moral, problèmes financiers et autres en fait …

Répondre

On est bien d’accord 🙂 Mais bon, l’idée était quand même de faire un article qui soit un peu feel good malgré tout 😉

Répondre

Il m’est arrivé le même genre de choses quand j’ai déménagé il y a trois ans de chez mes parents pour la fac. A l’époque, j’ai fais face au dilemme que si je ne me faisais pas à manger et bien personne ne le ferait pour moi haha

Répondre

Haha en effet, le constat est plutôt simple et rapide! mais bon…. depuis il y’a uber eats :p

Répondre

Drôle ton article, surtout l’histoire de la robe hahaha
heureusement (ou malheureusement) aucune de ces situations ne m’est arrivé
par contre le fait de retrouver un bon plat tout prêt quand je rentre le soir me manque (les aléas de la vie en solo)

Répondre

#LesLasagnesDeMaman

Répondre

Hier petit anecdote -> recevoir sa facture EDF à payer Et devoir encore une fois tout payer toute seule l’équivalent de je ne sais combien de menu Mac do et rouge à lèvre Mac Haha

Entendre un GROs boom sur la porte à 3h du matin et prendre le premier truc que tu trouves dans ta main au cas où qu’une guerre se prépare ( et la tu peux pas compter sur le chat mdr )

Devoir acheter 4 yaourt plus cher que 12 car tu sais que tu les finiras jamais donc encore des sous par la fenêtre

Bon voila !!! Jai fini hihi

Répondre

Oh oui les yaourts la galère !!

Répondre

Les yaourts c’est tellement vrai :p

Répondre

Coucou ! je dirais que comme toi je suis contente d’habiter avec mon chéri pour fermer ma robe et aussi qu’il soit la l’été tu sais quand tu prends un coup de soleil bien dans le dos seule c’est un peu galère et du coup qu’il te passe de la protection solaire dans les endroits comme le dos ou tu pourrais oublier. 😉 Et moi insectophobe au possible lol j’aime qu’il soit la pour me débarrasser de ce vilain scorpion dans le garage ou araignée dans la chambre. LOL bisous

Répondre

Ahhh oui! Le chéri possède en effet certains avantages non négligeable 🙂

Répondre

Article au top, comme toujours ! Tu m’a bien fais rire ahah !
Moi je vis encore chez mes parents car ma fac est à 5 minutes de chez moi, mais à la rentrée je prends mon envol pour entrer en master.. Alors même si je suis pressée, ça fait carrément flipper, surtout quand d’habitude, c’est pas toi qui nettoie les chiottes ! :’) (Ahah ça c’est mon cauchemar)

Gros bisous ! 🙂

Répondre

Tu vas voir c’est quand meme une super expérience:) Après tu ne voudras plus retourner vivre chez tes parents!

Répondre

J’aime tellement habiter seule ! Sauf pour faire à manger et la vaisselle ahah

Répondre

… surtout la vaisselle!

Répondre

J’adore ton article, et effectivement, il mérite une petite suite, et j’ai hâte de pouvoir la lire ! Je vis seule depuis maintenant 3 ans, et je galère tous les jours. Au début, je faisais comme toi, je mangeais des pâtes aha jusqu’au jour où je me suis rendue compte que j’avais la flemme de faire à manger, et la flemme de faire la vaiselle (je détesteeee faire la vaiselle). En faite, ma petite vie de solitaire étudiante se résume à la flemme. Depuis que je suis seule, j’ai la flemme pour tout…TRISTE VIE aha

Répondre

Hahahahah Team #Flemme a fond :p

Répondre

Est-ce qu’on en parle de la galère de la housse de couette ou ce n’est pas la peine ? 😉
Et puis, il n’y a personne sur qui rejeter la faute quand un truc n’est pas fait, enfin à part le chat !

Répondre

Mais tellement! La housse de couette meme à 2 c’est le pire truc du monde :p

Répondre

Ah ah, j’ai vécu plus de 10 ans seule et n’ai pas vécu ces situations. Par contre, me retrouver avec le four – à l’intérieur chaud, sinon c’est pas drôle – encastré et branché derrière un meuble, dans les bras : oui ! J’ai dû tendre une jambe pour attraper du mobilier pour caler la chose et appeler mon père au secours pour les réparations. Il n’habitait juste pas la région ! lol

Répondre

AHHHHH mon dieu la galère 😮 J’appelle encore mon père pour changer une ampoule … Shame on me!

Répondre

Ça te dérange pas si je partage ton article sur mon blog dans un article « Ce que j’ai aimé chez les blogueuses » ? 🙂 Je l’ai vraiment bien aimé ! Merci 🙂

Répondre

Avec grand plaisir! Je suis ultra flattée <3

Répondre

Haha la trilogie Top Chef c’est la base quand on vit seul(e)

Répondre

Même quand on vit en couple :p C’est un package: Moi + top chef!

Laisser un commentaire